BléLa première lecture de ce dimanche est tirée du livre du prophète Jérémie. Au chapitre 31, ce passage est marquant tant il exprime la promesse d’une alliance définitive en Dieu. « Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. » et un peu plus loin « Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » Annonce de l’alliance en l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu, cet Esprit d’Amour qui donne à celui qui l’accueille d’aimer comme Dieu aime. A travers ces quelques lignes du prophète Jérémie, nous sommes profondément appelés à nous rendre compte de l’alliance nouvelle dont nous bénéficions en Jésus-Christ. La loi est ainsi inscrite au plus profond de nous, loi d’amour ! Nous sommes les fruits du grain de blé tombé en terre.
En effet dans l’évangile de saint Jean au chapitre 12, nous avons vu cette comparaison « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Le grain de blé est Jésus lui-même enfoui dans la terre de la mort, vivant ressuscité d’entre les morts et envoyant l’Esprit pour que chacun vive de la vie de Dieu. Elle est d’une grande profondeur, cette image du blé qui meurt pour donner des fruits. Ce que Jésus a fait ; comme disciples, nous sommes appelés à le vivre aussi. Notre mission est ainsi de nous configurer, par la puissance de l’Esprit de Dieu, à Jésus-Christ lui-même. L’appel à entendre dans ce temps de carême est d’être perméables à l’Esprit-Saint, imitateurs du Christ, mourant au péché pour vivre de la vie divine.
Si l’image est belle, la réalité est difficile car il n’est pas aisé au « vieil homme » de mourir au mal et de naître à la grâce. Une manière de mourir à nous-mêmes, de nous enfouir dans la terre pour renaître et porter du fruit est indéniablement (particulièrement pendant cette période) de vivre du sacrement de confession. Une fois encore me direz-vous ?
Oui ! Car il est celui-là même qui permet de vivre de l’alliance annoncée par Jérémie et donnée par Jésus ! Cette alliance que Dieu ne cesse de nous proposer et que trop souvent nous abîmons en étant plus complice du mal qu’ami de Dieu. Pour vivre de l’alliance divine, mourons au mal comme le grain de blé ! Convertissons-nous, repentons-nous ! C’est le meilleur chemin.

P. Laurent de La Taille, curé

vous trouverez la feuille de l’Echo n°25