Du 18 au 25 avril 2015 avec le Père Daniel Doré et le Père Laurent de la Taille.

Nous vous proposons de suivre jour après jour le pèlerinage en Terre Sainte et de vous associer par la pensée  et la prière à nos étapes.

Jeudi 23 avril : Jérusalem

lieu-saint-jrusalem-lieu-saint-musulman-1Journée qui s’annonce intense et qui débute par la visite du mont du Temple, lieu maintes fois évoqué dans la Bible et qui demeure sacré pour les trois religions monothéistes. Aujourd’hui lieu de culte musulman, cette esplanade abrite le Dôme de la Roche (avec sa coupole dorée, symbole de Jérusalem) et la mosquée El Aqsa. C’est ici que Mahomet aurait eu son ascension nocturne jusqu’au ciel. Pour les juifs il s’agit de l’emplacement du temple de Salomon puis d’Hérode abritant le Saint des Saints. Ce temple est de nombreuses fois évoqué dans la Bible : pour la construction et la dédicace du Temple (1er livre des Rois), les tribulations de Jérémie (livre de Jérémie ch.19), l’idolâtrie au temple (livre d’Ezechiel)… C’est le lieu sacré par excellence pour les juifs. Pour les chrétiens, les évangiles y relatent de nombreux épisodes de la vie du Christ : présentation de Jésus (Lc 2,22), Jésus enseignant au Temple (Jn 7,8), les vendeurs du Temple (Mt 21,12-17), la femme adultère (Jn 8,2-21), les apôtres au Temple (Ac 3,1-4). Nous poursuivons par la découverte du mur occidental, appelé communément Kotel ou Mur des Lamentations.mur_lamentations_jerusalem_s Vestige du Temple d’Hérode, c’est aujourd’hui le lieu de la présence divine (chekhinah) pour les juifs. Le temple a été détruit mais la « chekhinah » demeure. Pour l’entrée en shabbat, au coucher du soleil, le mur occidental se remplit de juifs orthodoxes qui viennent y prier en s’inclinant et baisant le mur : « Ecoute Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur ».

voy_060324ePuis nous continuons vers l’est de Jérusalem où se trouve le mont des Oliviers qui fait face à l’esplanade du Temple. Selon la tradition juive, le Messie arrivera au mont des Oliviers pour rentrer dans Jérusalem. C’est ce chemin qu’emprunta Jésus pour les Rameaux, réalisant ainsi la prophétie. Le mont des Oliviers est aussi un lieu essentiel de la vie du Christ et de nombreux événements sont relatés dans les évangiles. Nous  rencontrons des sœurs bénédictines présentes au mont des Oliviers. L’autocar nous dépose  ensuite devant la grotte du Pater où l’on évoque le souvenir des derniers enseignements de Jésus à ses disciples (Lc 21,5-35) et notamment du « Notre Père ». Nous redescendons à pied pour découvrir le « Dominus Flevit » littéralement le Seigneur a pleuré. C’est un sanctuaire franciscain dédié au souvenir des larmes versées par le Christ sur la Ville Sainte.

1_0_744778La journée s’achève par la visite du jardin des Oliviers et la basilique de Gethsémani, lieu d’agonie du Christ et de son arrestation (Jn 18,1-11). Le sanctuaire a été bâti sur le « rocher de l’Agonie » où Jésus a prié le soir du Jeudi Saint. Nous profitons du site pour célébrer l’eucharistie.