Du 18 au 25 avril 2015 avec le Père Daniel Doré et le Père Laurent de la Taille.

Nous vous proposons de suivre jour après jour le pèlerinage en Terre Sainte et de vous associer par la pensée  et la prière à nos étapes.

Mercredi 22 avril 2015 : Bethléem et Jérusalem

e__internet_intranet_sfs_CLIO_PHOTOLISTEPHOTOLISTE_20110901141259_isra_600_La matinée est consacrée à la découverte de la Basilique de la Nativité à Bethléem, ville située à 9km au sud de Jérusalem. Marie « mit au monde un fils, son premier né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la maison où logeaient les voyageurs » (Luc 2,7). Construite au IVème siècle par l’empereur Constantin puis agrandie au VIème siècle par Justinien, la basilique s’élève sur la grotte où la Vierge marie mit Jésus au monde. On y accède par une porte de dimension réduite, dite « porte de l’humilité » qui avait pour but d’empêcher les cavaliers de rentrer dans la basilique avec leur monture. Un étroit escalier mène à la grotte de la Nativité où une étoile en argent indique le lieu de la naissance du Christ.

clb_041112Nous partageons un temps de prière et de méditation et partons pour Jérusalem. Au sud de la vieille ville, à l’extérieur des remparts, se trouve le mont Sion, véritable cœur de la Jérusalem historique. C’est ici que David installa sa capitale jusqu’à la prise de la ville par les Babyloniens. Lorsque Salomon construisit le Temple plus au nord, le nom de Sion désigna alors les deux collines puis par la suite, la ville de Jérusalem en entier. Abbey-of-the-Dormition-Jerusalem-featuredNous visitons l’église de la Dormition qui s’élève à l’endroit où se serait « endormie » la Vierge. Puis le Cénacle où l’on commémore traditionnellement le dernier repas du Christ et l’institution de l’Eucharistie. Nous allons ensuite à l’est du Mont Sion à l’église Saint-Pierre-en-Gallicante construite sur le lieu où se tenait la maison du grand prêtre Caïphe et où saint Pierre relia le Christ : »avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois »(Mc 14,72). Gallicante signifie en effet « chant du coq ». La crypte abrite une grotte dite « prison du Christ ». C’est là que Jésus aurait été retenu captif la nuit après son arrestation à Gethsémani.