AumonierDepuis quelques semaines déjà vous êtes au courant de la visite de doyenné que fera notre évêque pendant la semaine du 10 au 16 mai. Permettez-moi de vous redire en quelques mots l’importance de cette visite au-delà même des contraintes qu’elle peut occasionner, surtout un week-end de l’ascension.
Quand un évêque visite, c’est comme envoyé de Dieu qu’il vient pour encourager et exhorter dans sa vie chrétienne, dans son engagement en Église et dans le monde le peuple dont il a la charge.
Vous avez dû recevoir à l’une ou l’autre des messes un tract en couleur proposant les diverses activités de cette visite. S’il y en a certaines qui concernent des acteurs du doyenné dans un secteur particulier, d’autres activités sont ouvertes à tous : Messe de semaine ou du jeudi de l’ascension, temps de prière et de confession, repas final. Mais parce qu’en doyenné, tout ne peut pas se passer chez nous ! Il est bon de faire l’effort d’aller au-delà de nos frontières.
Accepter de se rendre à l’une ou l’autre de ces rencontres est donc une prise de conscience que cette visite concerne chacun d’entre nous et pas uniquement les autres. Accepter de prendre du temps pour aller dans la paroisse d’à côté, c’est se rendre compte que le doyenné existe, que des chrétiens y vivent la même réalité que nous dans des conditions similaires. Les doyennés, en effet, sont créés par ressemblance sociologiques, géographiques, pour favoriser le travail entre prêtres et dans certains domaines, la collaboration entre laïcs.
Chers amis, par ce petit mot, je vous encourage en cette période à essayer dans la mesure de votre possible de participer aux activités communes.
J’ose dire, voire répéter qu’il est bon d’accueillir celui qui est toujours chez lui, notre évêque et de lui montrer la joie, la générosité qui est la nôtre dans notre région marquée entre autres par une grande étendue géographique. Si la beauté de la région nous réjouit et apaise nos âmes, son étendue complexifie le travail d’évangélisation. Montrons que nous sommes là.
La seule activité qui demande clairement une inscription est le repas final. Merci de vous y inscrire dès que possible. Nous aurons la joie de nous y retrouver entre fidèles et prêtres du doyenné, et d’être avec notre Evêque. Une occasion de le rencontrer, de l’entendre. Ne laissons pas passer cette occasion de nous rencontrer et peut-être de nous découvrir à nouveau.
« Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. »
Une telle visite n’a pas d’autre but que, dans le concret de nos vies, nous aider à demeurer en Jésus pour le porter au monde qui nous entoure. Fortifions-nous de sa présence et de nos présences.

Père Laurent de La Taille, curé.

Voilà la nouvelle feuille de l’écho des Clochers la N°30 du 03 au 10 mai