image-edito-n48

C’est la rentrée ! Ce samedi après-midi, les enfants marchent entre Orgerus et Béhoust. Samedi soir, les jeunes de l’aumônerie se retrouvent pour la messe à Richebourg. Dimanche matin, à la Croix des Pèlerin, les guides SUF (Scouts Unitaires de France) vivent la montée des unités.
Ces dernières semaines, les adultes (parents, catéchistes, animateurs, chefs…Pour que les activités chrétiennes des jeunes générations puissent prendre à nouveau leur essor. Depuis que je suis arrivé par ici (il y a tout juste un mois) , je suis témoin de la générosité et l’inventivité qu’ils déploient sans compter ! Tous peuvent témoigner que « la foi grandit quand on la donne » (Jean Paul II, Redemptoris Missio 2).
La « catéchèse »est bien l’affaire de tous les âges de la vie ! Pour beaucoup, plus ou moins consciemment, elle risque cependant de se cantonner au jardin clos de l’enfance. Pourquoi donc la foi serait-elle un capital acquis et scellé dans nos jeunes années… et condamné à décliner inéluctablement sous le poids des ans et des soucis ? Bien au contraire, les questions et les événements de la vie nous stimulent et nous appellent sans cesse à creuser, à « bûcher » notre foi chrétienne. Avec les disciples de l’Évangile, nous prions notre Maître Jésus : « Augmente en nous la foi ! » (Lc 17…) … et nous prenons les moyens de nous former, tout au long de notre chemin de vie.
Nous sommes aujourd’hui appelés à multiplier et diversifier les initiatives de formation chrétienne pour adultes. Je suis heureux que la jeunesse et la fraîcheur de la foi soient parmi nous illustrées par la verve de Paul Guérin, notre « ancien », qui se lance dans un nouveau cycle de conférences (cf.p.3); et aussi par le nombre significatif d’adultes qui, ces dernières semaines et ces derniers mois, frappent à la porte de notre paroisse pour devenir chrétien.
La rentrée est propice pour bien des initiatives. Croyons aussi que l’Esprit Saint ne se résout pas à nos schémas et à nos calendriers ! Il nous poussera, tout au long de l’année « scolaire » comme tout au long de notre vie, à temps et contretemps, à écouter, apprendre, témoigner, inviter, accueillir…« La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus » (Pape François, La joie de l’Évangile, 1).

Pierre Bothuan, curé

Pour télécharger la feuille de l’Écho des Clochers n°48, cliquez ici