Dimanche prochain, au cours de l’assemblée dominicale à Houdan, je serai installé « curé » du groupement paroissial de Houdan. De quoi, de qui s’agit-il ?
La célébration sera présidée par p. Bruno Valentin, vicaire épiscopal, au nom de Mgr Éric Aumonier. C’est à lui, l’évêque, que revient de conduire l’Eglise catholique en Yvelines. C’est lui qui confie à tel prêtre la charge pastorale en telle ou telle paroisse du diocèse : le mot « curé » évoque précisément l’attention personnelle du berger pour chaque brebis du troupeau (latin curare : « prendre soin »). Pourvu qu’évêque et prêtres soient signe de Jésus, l’Unique Pasteur de l’Eglise : c’est la grâce de leur ordination !
Dimanche 18 septembre, dimanche, vous êtes attendus, tous et chacun : la vérité de la célébration en dépendra ! Il n’y a pas de curé sans paroisse, en chacun de ses membres si variés. Nous nous accueillerons mutuellement dans le dialogue incessant du Christ et de son Eglise. Vous verrez : vous aurez une place propre dans les rites liturgiques de l’installation, une adhésion de foi à engager personnellement.
Je vous propose de ne pas venir seul : faites signe à un voisin qui ne viendrait pas de lui-même, invitez-le à vivre cette joyeuse expérience de l’Eglise locale. Nous avons chacun un rôle irremplaçable pour le rassemblement des enfants de Dieu dispersés ! Faites voiture commune : pour éviter, déjà, l’engorgement des parkings ou par souci écologique ; et surtout pour faire un bout de chemin ensemble. Ainsi la célébration aura pour ainsi dire commencé au départ de chacun de nos villages.
Goûtons le sens de la fête inscrit au cœur de l’Evangile : c’est la joie de la Miséricorde : « Il y a de la joie au ciel … Réjouissez-vous avec moi ! » (Lc 15).

Pierre Bothuan, curé

Pour télécharger la feuille de l’Écho des Clochers n°45, cliquez ici.