unnamed-1Le dimanche 20 novembre marquera le terme de l’Année de la Miséricorde voulue par le pape François. Dans notre diocèse, Mgr Aumonier nous invite ce jour-là à la cathédrale Saint-Louis, dès 16h30 (cf. p. 2). Toutes les familles seront au cœur du rassemblement : comment l’amour du Père peut-il aider nos relations familiales ? Nous ferons l’expérience que « l’Église est une famille dans laquelle on aime et on est aimé » (Pape François). Au long de cette année, plusieurs parmi vous avez sans doute eu l’occasion de vivre une démarche jubilaire en telle ou telle occasion, personnellement ou avec d’autres. Nous y aurons tous été aidés par le livret C’est beau, la Miséricorde !, édité par notre diocèse, largement diffusé … et toujours disponible. Comme notre communauté paroissiale en tant que telle n’a pas encore accompli de pèlerinage jubilaire, ne pourrions nous pas plus prendre nombreux le chemin de la Cathédrale (et de sa Porte) en cette fête du 20 novembre ? Choisissons d’y aller ensemble (en voiture, en train, …) ! J’écris ces lignes (mercredi soir) depuis les bords du lac de Tibériade, où notre pèlerinage diocésain en Terre Sainte fait étape. Tandis que nous nous dirigeons vers Jérusalem, notre marche prend de plus en plus les couleurs de la Miséricorde, à mesure que se noue et se renoue l’histoire d’Alliance de Dieu et de son Peuple. Ce samedi 12, nous franchirons à Bethléem la Porte sainte, après une célébration de la réconciliation à laquelle le p. Laurent aura prêté son concours. Une année avec la Miséricorde au cœur, pas à pas, qu’est-ce que cela aura changé dans notre vie ? Quel sérieux et quelle joie dans notre engagement chrétien ? C’est le moment de répondre à cette question, en vérité. Rendez-vous dimanche prochain !

 

Pierre Bothuan, curé

Pour retrouver l’Écho des Clochers, cliquer ici