Ces dernières semaines,
j’ai été témoin de bien des appels lancés,
et aussi de la joie de beaucoup à répondre,
tout simplement.

Et si les appels se multipliaient,
à la mesure et selon la grâce de chacun ?
Appel à entrer plus avant dans la vie chrétienne.
Appel à participer audacieusement
à la mission de l’Église.
Appel à prendre humblement sa part de service.
Et si quelqu’un se dit :
« Et moi, pourquoi personne ne m’appelle ? »,
je l’attends avec impatience, et nous parlerons ensemble.
Il ne s’agit pas de faire »tourner la boutique »,
mais de vivre de cette vie qui frétille
et cherche à se communiquer.
Partir à la pêche, et non pas alimenter la conserverie.

Bref, l’Évangile de ce dimanche (MT 4,12-23)
nous appelle de nouveau
à la joie des commencements.

 

 

 

 

 

David Ratte, Le Voyage des Pères, tome 1, p.5 Éditions Paquet (trailer ici)

Pour retrouver l’Écho des Clochers, c’est ici